Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Sep

Ce que le CWC a pu nous apprendre !

Publié par Benjamin Rousseau  - Catégories :  #WWE Universe, #Raw

Ce que le CWC a pu nous apprendre !

Le tournoi Cruiserweight Classic a rendu son verdict. En battant Kota Ibushi et Gran Metalik, TJ Perkins a remporté le tournoi et le Cruiserweight Championship par la même occasion. Il est extrêmement difficile de nier que le CWC, sur le WWE Network, a été une réussite totale, quitte à dépasser les attentes des officiels.

Les stars internationales telles que Kota Ibushi et Gran Metalik ont montré leurs styles de catch à très haut niveau. Les britanniques comme Noam Dar, Zack Sabre Jr ou encore Jack Gallagher ont brandi fièrement l'Union Jack pendant ce tournoi. Brian Kendrick a démontré que les vétérans de la WWE avaient encore quelque chose à faire dans un ring. Pendant que les concierges rangent la salle, faisons le débrief de ce tournoi.

 

La première chose et tout le monde l'avait compris, les talents peuvent se trouver n'importe où dans le monde. De Hong Kong au Royaume Uni, en passant par l'Iran ou encore le Japon, la WWE a su montrer que le catch est un divertissement pouvant réunir n'importe qui sur cette planète. Mais qu'importe la nationalité du lutteur, le WWE Universe reste roi de la Full Sail University. La plus grosse preuve est Zack Sabre Jr. Véritable showman sur le ring, le technicien originaire de l'île de Sheppey n'a pas eu le soutien escompté, au moins jusqu'en demi finale. Dans le sens inverse, Cedric Alexander et Raul Mendoza ont été acclamé dans la défaite contre Kota Ibushi et Brian Kendrick.

Parlons de ce dernier. Véritable talent sous utilisé à la fin des années 2000, The Brian Kendrick a joué sa carrière à la WWE avec ce tournooi. Si on oublie le sacre de TJ Perkins deux secondes, on se rends compte assez rapidement que nous avons assisté à la résurrection de Brian Kendrick. Celui qui a le mérite d'avoir eu la lourde tâche d'entraîner Eva Marie nous a démontré, en trois matchs, qu'il avait un potentiel extraordinaire. Il n'est donc pas étonnant de le voir arriver à RAW pour renforcer la division des poids moyen.

Une chose est sure, c'est que la WWE ne ferme jamais réellement la porte à un grand talent. Les rumeurs de guerre entre la fédération de Vince McMahon et les fédérations indépendantes semblent loin. Pour preuve, TJ Perkins est un ancien champion TNA (X Division), Ciampa et Alexander ont fait leurs classes à la Ring Of Honor, Gargano et Swann, entre autres, se sont révélés à la Dragon Gate. Le message envoyé semble clair : si vous êtes un bon lutteur, la WWE peut avoir envie de vous. Mais la WWE peut aussi montrer un autre visage. Zack Sabre Jr, encore lui, et Kota Ibushi étaient les deux grands favoris. Mais aucun des deux n'a voulu signer de contrat exclusif. Résultat : Ils ont échoué en demi finale tout les deux au profit de nouveaux talents WWE.

Les talents présents dans le tournoi nous a démontré un changement dans la lutte des Cruiserweight. Si, dans le passé, les poids moyen, majoritairement représentés par des luchadors, avaient un style aérien, aujourd'hui, la tendance est plutôt aux prises de soumissions. La moitié des matchs se sont finis parce qu'un lutteur a abandonné, volant la vedette aux Splash du haut des cordes et autres Moonsault. Si Chris Benoit aurait pu voir ça...

 

En conclusion, ce tournoi a été exceptionnel. Si on devait trouver quelque chose à redire, on pourrait parler des absences de grands poids moyen dans le circuit indépendant (Ospreay, Mysterio, Liger, Ricochet...). Mais tout ce que je retiens, c'est que cette division Cruiserweight va réellement apporter un plus à RAW entre les arrivées (Alexander, Tozawa, Ciampa...), les lutteurs déjà présents (Woods, Zayn, Sin Cara...) et, sans doute possible, la plus grande menace pour Perkins : Neville. Que va faire Smackdown Live pour contrer ça ?

Commenter cet article

À propos